Phnom Penh

Phnom Penh

Une arrivée à Phnom Penh les mains dans les poches

Hormis la fois où on a pris notre logement au retour de notre roadtrip sur le plateau des Bolovens, nous avons toujours réservé nos logements à l’avance. Ce coup ci, on s’est dit qu’on allait prendre notre logement sur place plutôt que passer par Booking et Agoda afin de payer moins cher ! On a quand même regardé les logements à Phnom Penh en avance afin d’éviter de déambuler dans les rues avec les sacs sur le dos. Et là pas de chance… Les 3 ou 4 qu’on avait repéré étaient complets 😀 ! On finira par en trouver un sympa tout de même dans la même zone mais plus cher que les autres.

Génocide du Cambodge

Notre visite de Phnom Penh se limitera aux sites « historiques » (tragique serait le mot approprié) afin d’en apprendre un peu plus sur le génocide qui s’est déroulé entre 1975 et 1979 au Cambodge ! C’était y’a pas si longtemps que ça et c’était un peu une découverte pour nous (bon on n’était pas né à cette époque mais on en a jamais eu vent non plus en classe par ex). Et c’est également bien triste de savoir que des choses similaires au camp de concentration nazis peuvent encore se produire après la 2nde guerre mondiale.

Sur 4 ans, 3 millions de personnes (sur un pays qui en comptait 8 millions à ce moment là, faites le ratio ça fait beaucoup !) furent assassinées sous le régime des Khmers rouges, lui même dirigé par Pol Pot.

En quelques mots, Pol Pot est arrivé au pouvoir en tant que leader d’un régime politique, il a choisi de faire assassiner toutes les personnes sachant « réfléchir » (enseignants, médecins, savants, diplomates, autres politiciens) mais également toutes personnes de religion. Hommes, femmes, enfants, nouveaux nés : tout le monde sans exception. Il avait pour dicton : « pour se débarrasser des mauvaises herbes, il faut aussi se débarrasser des racines ». Entendez par là que si un membre de votre famille était emmené pour être exécuté, tout le monde y passer ! Ou bien encore « Mieux vaut tuer un innocent par erreur que d’épargner un ennemi »…

Killing Fields et prison S21

Nous avons visité 2 sites : les killing fields et la prison S21.

Les Killings fields sont les lieux d’exécutions. Elles avaient lieu la nuit, mais pas par balle car ça couterait « trop cher »… Marteau, machette, batte, faux ou bien encore nourrissons fracassés tête la première contre les arbres. Le site regorge de fosses communes où l’on peut encore apercevoir des morceaux de vêtements dans le sol. Ambiance ambiance…

Killing Fields Phnom Penh

La prison S21 est un ancien lycée que les khmers rouges ont transformé. C’est là où les personnes étaient torturées pour faire de fausses « confessions », signant par la même occasion leur envoi aux killing fields. Les conditions de détention étaient absolument atroces et les prisonniers n’avaient qu’un lit en métal ainsi qu’une boite à munition pour y faire leurs besoins naturels.

prison S21

prison S21

prison S21

Ces 2 visites ont été faites avec un audioguide en français, les témoignages et les récits des survivants sont prenants. On en attrape même les larmes aux yeux en les écoutant ! Le plus aberrant encore dans l’histoire, c’est que tout cela s’est produit sans qu’aucun autre pays ne s’en aperçoivent (ou bien ne veuillent intervenir vu que le sol Cambodgien n’est pas riche en pétrole) jusqu’à la libération du pays par l’armée Vietnamienne en 1979.

On se réconfortera le soir à Phnom Penh avec un petit ciné à « The Empire Movie House » pour voir Lala Land dans une salle atypique ! Une toute petite salle avec vidéoprojecteur où on était allongé au sol sur des coussins. Un peu de romantisme, ça fait du bien.

tuktuk Phnom Penh

Infos utiles

– Bus de Siem Reap à Phnom Penh : 6$/pers avec Rith Mony
– Journée en tuktuk pour aller au Killing Fields et à la prison S21 : 18$
– Killing Fields : 6$/pers avec audioguide en français
– Prison S21 : 4,5$/pers avec audioguide en français
– Logement : B52 Hostel à 6€/pers/nuit
– Cinéma à The Empire Movie House : 3,5$/pers

Laisser un commentaire