Vang Vieng

Vang Vieng

La ville de Vang Vieng

Vang Vieng a un passé sulfureux ! Des allures de spring break (fête, alcool, drogue, musique à fond) pour les occidentaux où la principale activité était de descendre la rivière en tubing (des grosses chambres à air de tracteur) en sirotant son bucket et s’arrêter à chaque bar pour le remplir. Plusieurs décès sont intervenus et depuis 2012 le gouvernement Laotien a fait fermer tous les bars le long de la rivière pour éviter tout nouvel incident.

Depuis, Vang Vieng est devenue beaucoup plus calme (les fêtards ont déserté le coin) et on peut désormais apprécier la ville, sa campagne environnante, ses paysages et c’est d’ailleurs pour ça qu’on est venu 🙂

Le trajet depuis Vientiane

On avait pour objectif de venir en autostop ! On se pose le long de la route principale de Vientiane qui part vers Vang Vieng avec nos sacs à dos, pouce en l’air, grand sourire et on attend. Au bout d’un quart d’heure, une Laotienne s’arrête et nous propose de nous emmener à la station de bus Nord (située à 10km du centre de Vientiane). Nous acceptons en pensant continuer le stop la bas et puis en cas d’échec, on aura le plan B avec un bus.

En arrivant à la gare routière et en voyant la femme payer le parking sans qu’on ait eu le temps de percuter quoi que ce soit, nous voila devant le bus qui part pour Vang Vieng, on se sent gêner de lui avoir imposer ça et ça aurait été moyen de reprendre l’autostop suite à cela. On prendra finalement le bus. Mais dans l’histoire nous avons fait une économie de 10 000 kips soit un peu plus d’1€ (coût du trajet en bus local 😀 ).

C’est donc notre premier vrai trajet au Laos qui nous attend et on se rend compte que le bus est plus rempli de marchandise que de voyageurs ! On croise même des gens en plein milieu du trajet qui font un petit signe au chauffeur, celui ci s’arrête et on se retrouve avec un colis en plus à emmener à destination ! Ici les bus font du 2 en 1 : service de livraison de marchandises et de passagers 😀 . On constate vite aussi que les routes sont en bien plus mauvais état qu’en Thailande ou au Myanmar, à force d’avoir le cul qui saute du siège ou d’être balloter dans tous les sens.

bus pour vang vieng

En balade à vélo

Fraichement débarqué en ville, on prend possession de nos locaux et on part en visite le long de la rivière. Le lendemain on louera des vélos pour s’éloigner et profiter de la campagne et des paysages karstiques. On retrouve un petit gout de Hpa An dans ces paysages même si le temps n’est pas de la partie. On démarrera par l’ascension du mont Pha Ngeun pour avoir une vue à 360° sur le plateau.

 

On s’est arrêté pour manger au Sae Lo Restaurant, c’est un endroit où il est possible de faire du bénévolat pour envoyer les enfants des villages à l’école. L’argent récolté par le restaurant finance ce projet, c’était notre BA du jour et puis c’était bon ! On a ensuite rejoint le blue lagoon où on s’est pris pour Tarzan l’espace d’un instant (on remarquera au passage que Kimda n’a pas fait long feu, au bout de 2 mètres déjà dans l’eau 🙂 ). Puis on a fini par la visite de la cave Tham Phu Kam.

Au final, on a trouvé Vang Vieng très paisible avec de jolis paysages aux environs, où il est possible de faire du kayak sur la rivière, des balades à moto ou à vélo et même de la montgolfière pour profiter de la vue. Notre seul regret a été le temps, fort nuageux.

 

Infos utiles

Bus de Vientiane à Vang Vieng : 40 000K par personne
Location vélo : 15 000K pour 1 journée par vélo
Restaurant : chez AMD, mention pour le sticky mango en dessert
Nuit chez Pan’s place : 7€ la nuit par personne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.