De Los Angeles à la Death Valley

De Los Angeles à la Death Valley

Los Angeles

Kimda a de la famille à quelques kilomètres de LA, on en a profité pour faire une petite pause sur le mode « on the road again » pour passer du temps chez ses cousins. Et en plus on a récupéré dans nos bagages la soeur de Kimda qui a voulu nous rejoindre pour passer le mois complet avec nous au USA. Et concernant la ville de LA : rien 😀 !

On avait déjà visité les principaux sites (Hollywood, Universal Studios, Walk Of Fame, Santa Monica Pier, Venice Beach, Beverly Hills….) dans un voyage précédent. Et en dehors de ces sites, nous avons trouvé que la ville de Los Angeles était plutôt « craignos ».

Le programme était plutôt détente, parc d’attractions, cinéma, restos, shopping, sortie en famille… Une petite parenthèse donc. Si vous passez par là, Six Flags est assez ouf niveau sensation forte ! Rien à voir avec les roller coaster qu’on trouve par chez nous.

San Diego

Old Town San Diego

L’aventure reprend direction San Diego. On commence par la vieille ville. Un peu cliché et touristique à notre goût mais sur place on y découvre des musées, des restaurants mexicains et des bâtiments de l’époque de la ruée vers l’or. Tout y est jusqu’à la bonne vieille diligence. Sympa pour le clin d’oeil et découvrir comment vivaient les gens autrefois. Les personnes y travaillant étaient vêtues comme à l’époque également. La visite se fait tout de même assez rapidement.

Balboa Park

Balboa Park est un bel endroit pour se balader avec une tonne de musées et des jardins sympa (jardin botanique, jardin japonais). Le village espagnol (le coin des artistes) est cool également. Si vous aimez les zoos, celui de San Diego est juste à coté.

A voir également

Le Musée de l’USS Midway peut valoir le détour si vous êtes sur place. Nous ne l’avons pas fait car nous venions juste de visiter Pearl Harbor quelques jours auparavant.

San Diego : notre ressenti

Nous avons passé 1 jour et demi à San Diego. Notre sentiment est que si vous n’avez pas ou peu de temps, alors ce n’est pas forcément une étape indispensable pour un roadtrip 🙂

 

Death Valley

Nous avons quitter San Diego en fin de matinée pour rouler jusqu’à Emigrant Campground (un camping dans le parc national de la Death Valley) : environ 5h30 de route sans compter les pauses.

Le décor est planté, nous sommes au milieu de nul part, les paysages sont de plus en plus sympa au fur et à mesure que nous avançons.

Sur la route de la Death Valley

Nous sommes arrivés juste à temps car nous avons pris le dernier spot de disponible pour planter notre tente en arrivant en début de soirée donc nous vous conseillons de ne pas y arriver trop tard 🙂

Ce camping est nickel pour démarrer la visite du parc le lendemain matin aux aurores. C’est cependant assez caillouteux, il faut penser à déblayer le terrain pour le dos avant de poser la tente 😉

Organiser sa visite à la Death Valley

Consulter impérativement le site officiel du parc pour prendre en compte les actualités comme les ouvertures et fermetures du moment. Le « visitor guide » de 2018 est certainement le document le plus intéressant à regarder : plan, détail des randonnées, camping…

Nous avons démarré la visite du parc sur les coups de 7h du matin pour essayer de terminer en début d’après-midi afin d’éviter les plus hautes températures. Les panneaux « CAUTION, extreme heat danger » sont là pour vous rappeler que vous êtes bien dans la vallée de la mort 😉

De ce fait, les rangers conseillent d’emporter avec soit au moins 4L d’eau par personne par jour. On a trouvé ça un peu exagéré, on a bu max 2L chacun max mais c’était au mois de mai et les températures n’étaient pas extrêmes non plus (autour des 35°).

Activités et point de vue

De notre côté nous avons commencé par la visite de « Mesquite Flat Sand Dunes ». Un petit désert de sables et de dunes qui contraste vraiment avec la caillasse présente partout dans le restant du parc. On s’est engouffré assez loin c’était sympa. Et on était quasiment les seuls de bonne heure le matin 🙂

 

Puis nous avons été à Bad Water ensuite, le point le plus bas en Amérique du Nord avec une altitude de 85,5 mètres sous le niveau de la mer, la vallée y est recouverte de gros sel. On s’est amusé à faire quelques photos fun 🙂

 

On a poursuivi avec Artist’s Palette, un endroit où la roche est colorée en pourpre, bleue…

Puis nous avons fini par 2 points de vue : Zabriskie Point puis Dante View. Ce dernier surplombe Bad Water et c’est là qu’on a mangé nos petits sandwich pour profiter du panorama.

 

On a fini la visite de la Death Valley en début d’après midi et c’était super ! Les paysages sont assez différents d’un point de vue à un autre. On a pas vraiment testé la randonnée ici mais on s’est quand même bien aventuré dans les dunes de sable. On reprend la route pour rallier notre prochaine destination : Las Vegas 🙂

Infos utiles

Logements

– 1 nuit à San Diego au Good Nite Inn San Diego near SeaWorld (47€ la nuit + 12,5% de taxe sur place pour 3 adultes).
– 1 nuit en camping (gratuit) Emigrant Campground dans le parc de la Death Valley : toilettes communes, tables et bancs de pique nique, spot individuel pour planter sa tente (environ un 12 emplacements en tout).

2 réactions au sujet de « De Los Angeles à la Death Valley »

Laisser un commentaire