De Kalbarri National Park à Shark Bay

De Kalbarri National Park à Shark Bay

Shark Bay

Hamelin Pool

On a calé notre rythme de vie sur celui du soleil à savoir « couche-tot lève-tot ». On quitte Kalbarri aux aurores pour rallier Shark Bay en fin de matinée. On a vu des kangourous et des emeus traversés la route non loin de nous… Faut pas avoir l’oeil qui flanche à l’aube et au crépuscule, c’est là que les animaux sont les plus actifs.

Notre premier lieu de visite à Shark Bay, c’est Hamelin Pool. On y trouve des stromatolithes (structures bactériennes qui semblent identiques à celles qui existaient il y a plus de 3,5 milliards d’années et qui sont les plus anciennes formes de vie organisée connue => dixit Wikipedia 😀 ).

Ca en jette hein ? Sauf que l’endroit est littéralement envahi de mouches qui te harcèlent au visage non stop tout le temps où tu es dehors, pas cool ! T’as un peu l’impression d’être une vache. Si bien que tu te mets à courir quand la voiture est à 10m pour éviter qu’elles ne rentrent dedans avec toi 😕

 

Shell beach

Non loin d’Hamelin Pool, on s’arrête ensuite à Shell Beach, une plage recouverte litéralement de millions de petits coquillages (plus de 4000 au m² !). Cette accumulation serait dûe à une hyper salinité des eaux marines de Shark Bay et à un court cycle de reproduction. On ne trouve pas un grain de sable à la surface. On a surtout apprécié ici la non présence des mouches 🙂

 

Eagle Bluff

Encore un peu plus au Nord sur la route de Denham, on fait une escale à Eagle Bluff. C’est une balade de 200m à faire le long de la cote. L’endroit est prisé pour observer des requins, des tortues, des raies, des dugongs… On a pu apercevoir une énorme raie toute noire (raie manta ?) pour notre part.

Barrage de police

C’est la fin de journée, on passe par l’office de tourisme de Denham afin de réserver notre escapade à Monkey Mia pour le lendemain et pour faire quelques courses avant de repartir vers un endroit qu’on avait repéré en route pour camper entre Shell Beach et Eagle Bluff. On hallucine toujours au passage sur le fait qu’on a pas de réseau sur nos téléphones avec Vodafone même en ville !

Les campings du coin étant payants alors qu’il ne propose rien du tout, même pas un WC ou bien trop cher pour ceux qui sont équipés, on décide de tenter le camping sauvage pour ce soir ! On se dit qu’on est au milieu de nul part et qu’on va pas payer pour un camping qui ne propose aucune commodité… On repart de l’office du tourisme, le torse bombé, prêt à braver les interdictions et à camper sauvagement, et en sortant de la ville…Toutes les voitures sont arrêtées par la police locale !

Merde et s’ils nous demandent où on va ? Où est ce qu’on a prévu de dormir ? Ha bon, il faut un pass pour dormir dans les campings ? 😀 Mais non, c’était juste un alcootest ! 12 ans de permis en France et jamais soufflé, il suffit de quelques jours en Australie pour que ça arrive 🙂 Du coup on était plus très serein de camper sauvagement, si bien qu’on s’est garé le plus loin possible pour ne pas être visible de la route.

shark bay
La vue là où nous avons passé la nuit

Et finalement la nuit s’est bien passée dans le sens où on ne s’est pas fait choppé mais c’était très venteux et notre amie la souris a décidé de nous embéter… On a réussi à la faire sortir de la voiture 2 fois mais elle est de nouveau rentrée en passant par les suspensions au dessus des roues. Un vrai gruyère cette voiture ! On se résoudra finalement à acheter du poison pour en finir…

Francois Peron National Park

Monkey Mia

Monkey Mia est une attraction un peu trop touristique à notre gout mais qui vous donne l’occasion d’observer de très près les dauphins (à 1m de vous). Vous aurez peut être l’occasion d’être choisi au hasard pour nourrir les dauphins (attention cependant, ils sont nourris en quantité très limitée de poisson pour qu’ils continuent à chasser eux-même). Cela ne dure pas très longtemps et en plus on a pas été choisi 😛

 

Little lagoon

Petit arrêt en revenant de Monkey Mia à Little lagoon, un endroit sympa pour se baigner dans des eaux cristallines et sans bestioles dangereuses pour profiter pleinement dans l’eau. On ne s’y est pas trop attardé de notre coté, on avait 6h route à faire depuis Shark Bay pour rejoindre Coral Bay.

Little lagoon
Little lagoon

Exploration en 4×4

Les princiaples routes de François Peron ne sont ouvertes qu’au 4×4. On a surement raté le meilleur comme Cap Peron, Skipjack point lookout à la pointe nord et Big Lagoon. Sur Denham il y a la possibilité de louer un 4×4 afin d’explorer ce parc. A l’office du tourisme, il y a des excursions proposées pour s’y rendre mais c’était un peu hors de notre budget. Si vous en avez les moyens, n’hésitez pas 🙂

Voici une brochure pour vous aider à préparer vos journées à francois peron national park (où camper etc…).

Voici en bonus, quelques images le long de la route qui nous a quasiment amené jusqu’à Coral Bay. Les couchers de soleil sont vraiment somptueux.

 

Infos utiles

– 1 nuit en camping sauvage à Shark Bay pas loin de Fowlers Camp au bord de la mer.
– 1 nuit en camping à Lyndon river west rest area (gratuit) à 66km au sud de Coral Bay
– Entrée à Monkey Mia : 12$ par personne

2 réactions au sujet de « De Kalbarri National Park à Shark Bay »

Laisser un commentaire